Tout d’abord, on ne parle pas de garde mais de résidence principale et de droit de visite et d’hébergement.

Ensuite, pour fixer la résidence principale, le juge se réfère à ce qui est plus conforme à l’intérêt de l’enfant.

Si un père travaille 6 jours sur 7 de 8 H à 20 H tandis que la mère travaille à mi-temps, il n’est pas scandaleux qu’un juge estime qu’il est plus conforme à l’intérêt de l’enfant de voir sa résidence fixée chez la mère avec un droit de visite et d’hébergement au profit du père, sans pour autant devoir être accusé de parti pris

Enfin et surtout, le juge sera attentif à la façon dont chacun des parents « traite » l’autre.

Un parent qui ne respecte pas la place de l’autre dans la vie de l’enfant risque de se voir « moins écouté » par le magistrat.